Troubles anxieux, phobies, panique

Troubles anxieux, phobies, panique

L’anxiété est un phénomène plus diffus que le stress. Souvent avec le stress une source est clairement identifiable alors que ce n’est pas toujours clair pour l’anxiété. L’anxiété est une réponse adaptative puisqu’elle est indicatrice d’un danger potentiel dans notre environnement. Tout le monde peut donc être anxieux à certains moments dans sa vie. Toutefois, lorsque l’anxiété tend à persister à travers le temps et à faire des connexions erronées il est possible qu’il y ait un trouble anxieux sous-jacent. Quand notre détresse est trop grande ou qu’il y a un impact négatif sur notre fonctionnement global, n’hésitez pas à consulter.

Les troubles anxieux comportent plusieurs troubles, en voici quelques manifestations : • La phobie : une peur irraisonnée envers un élément en particulier. Par exemple une phobie de l’avion, d’un animal, les hauteurs ou encore les piqûres ou autre matériel médical. • La phobie sociale : une hypervigilance sur la réaction des autres envers soi-même. Cela peut mener à des comportements d’évitement où la personne ne souhaite pas manger en compagnie des autres, faire une présentation au travail ou encore prendre la parole dans un groupe. • L’anxiété généralisée : une préoccupation excessive sur les détails dans au moins deux domaines de vie. Par exemple ; les finances, la santé, le travail ou les relations interpersonnelles. Les ruminations tendent à être plus importantes que pour le reste de la population et les inquiétudes sont croissantes plus on y pense. • Le trouble panique (avec ou sans agoraphobie) : Des attaques de panique surviennent sans crier gare. On sent son cœur battre vite, l’impression de s’évanouir, de manquer d’air, de perdre le contrôle sur soi etc. Le tout avec une intensité maximale pendant une dizaine de minutes. Parfois le trouble panique est accompagné d’agoraphobie où on va vouloir éviter le plus possible les lieux publics et les foules pour ne pas favoriser les attaques de panique. • Le trouble de stress post-traumatique : Lorsque suite à un événement majeur de vie (ex : feu, vol, agression physique, mort subite d’un proche etc) les symptômes psychologiques subsistent après plus d’un mois. Il est normal d’avoir des symptômes quelques jours après l’événement. Toutefois si vous continuez à avoir des flashbacks, des cauchemars, une irritabilité, un émoussement affectif, l’évitement de proches ou d’activités habituellement plaisantes n’hésitez pas à aller chercher de l’aide d’un professionnel.

Peu importe le trouble anxieux précédemment mentionné, la psychothérapie a été prouvée efficace pour réduire les symptômes et rétablir une qualité de vie.